Casino > Actualité > L'avenir du casino Eden Beauch de Juan-les-Pins en question

L'avenir du casino Eden Beauch de Juan-les-Pins en question



L'avenir du casino Eden Beauch de Juan-les-Pins en question

La délégation de service public du casino Eden Beach de Juan-les-Pins dans le département des Alpes Maritimes se termine le 31 janvier 2016. La mairie a donc lancé un appel d'offres. Deux candidats ont pour le moment répondu: la famille Ferrante qui vient juste de se retirer et le groupe Partouche dont la première proposition s'est vue refusée par le conseil municipal. L'avenir de l'établissement de jeux d'argent est donc peut-être remis en cause comme vous allez pouvoir vous en rendre compte par vous même à travers la suite de cette actu.

Le premier appel d'offres

Il peut paraître assez étrange de se poser la question tant le casino Eden Beach de Juan-les-Pins fait partie intégrante du paysage local mais l'actualité nous pousse bel et bien à nous demander si le fameux établissement existera toujours aprés le 31 janvier prochain. Actuellement, la ville accueille deux casinos terrestres: La Siesta géré par le groupe Joa et l'Eden Beach opéré par le groupe Partouche. La délégation de service public de ce dernier devait prendre fin tout d'abord le 31 janvier 2015. Ainsi, la mairie a lancé un appel d'offres dès 2014 pour désigner le nouvel opérateur. Dans un premier temps, seul le groupe Partouche qui s'occupe actuellement du casino a répondu. Néanmoins, sa proposition n'a pas réellement convaincu la municipalité puisqu'il souhaitait reverser à la collectivité moins d'un tiers des sommes qu'il paie annuellement depuis 1997. En conséquence, la ville a rejeté l'offre, le 19 décembre 2014. Dans la foulée, elle a prolongé d'un an le terme de la concession d'exploitation qui doit maintenant toucher à son terme le 31 janvier 2016. De même, elle a lancé un nouvel appel d'offres.

Le second appel d'offres

Pour ce second appel d'offres, deux candidats ont cette fois répondu présent. Il y a toujours le groupe Partouche mais également la famille Ferrante qui s'occupe de l'hôtel Cap d'Antibes et du restaurant la Maison du Pêcheur. La société se montrait très impliquée dans le projet. Puis, elle a décidé d'annuler son offre du jour au lendemain. En effet, la famille Ferrante souhaitait mettre en place un casino dans la ville à un endroit bien précis. Quand elle n'est pas parvenue à signer un accord avec les propriétaire des lieux en question, le projet de casino a perdu tout intérêt pour elle. En conséquence, voilà que le groupe Partouche reste encore une fois seul en lice pour obtenir la délégation de service public.

La proposition du groupe Partouche

Pour le moment, aucune information n'a encore filtré concernant le contenu de la seconde proposition du groupe Partouche. Néanmoins, le maire de Juan-les-Pins Jean Leonetti a annoncé le 12 mai dernier qu'il ne voulait pas descendre en dessous d'une fiscalité à 10 %. En conséquence, si la nouvelle offre du casinotier est la même que la première, il ne donnerait pas suite et la ville perdrait donc l'un de ses 2 établissements de jeux d'argent. Le taux de prélévement fixé par le Code général des collectivités territoriales est établi à 15 % maximum. Néanmoins, aucun seuil minium existe. L'argent ainsi obtenu est utilisé pour le développement touristique, culturel, sportif et artistique. La première proposition du groupe Partouche fixait des contributions à hauteur de 5,5 % par an au lieu des 15 % versés depuis l'année 1997. En conséquence, impossible pour le moment de savoir si le casino Eden Beach de Juan-les-Pins existera toujours aprés le 31 janvier prochain. Affaire à suivre donc.